Les histoires dangereuses du médecin et de l’esthéticienne : une histoire de complicité autour du duvet

Auteur : Jalila BACHRI

Ce document commente le texte : Cass. crim., 27 février 2018 : n° 17-81962

I. La culpabilité des esthéticiennes épilant au laser sans la surveillance d’un médecin

II. La complicité du médecin au délit d’exercice illégal de la médecine

Jalila BACHRI

docteur en droit privé et sciences criminelles, enseignant-chercheur, Institut franco-chinois, université de Renmin, Suzhou, Chine

Thème : Droit pénal

exercice illégal de la médecine complicité esthéticienne épilation au laser Délit appareil médical