Activité physique adaptée : la mise sous tutelle médicale et paramédicale

Auteur : Stéphane BEAUME

Le sport plutôt qu’une longue liste de médicaments. Ainsi s’exprime Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative lorsqu’elle présente le 11 octobre 2012 son projet de Sport-Santé-Bien-être. Ce projet destiné à promouvoir les activités physiques et sportives pour tous et toutes, à tous les âges de la vie se concrétise par la promulgation d’un décret daté du 30 décembre 2016 qui prévoit la mise en place du « sport sur ordonnance médicale » dès le 1er mars 2017. Au lieu de créer une profession unique d’enseignant en activités physiques adaptées, le décret relance le débat de la prise en charge du patient par différents professionnels sous la tutelle de médecins prescripteurs et de professionnels paramédicaux.

I. La mise sous tutelle paramédicale de l’activité physique adaptée

II. Les contraintes de l’absence d’une profession unique d’enseignant en activité physique adaptée

Stéphane BEAUME

ostéopathe DO, chargé d’enseignements, université d’Avignon et université de Lorraine

Thème : Droit médical

ostéopathie parcours de soins affection de longue durée activité physique adaptée sport sur ordonnance