Restriction au conventionnement des masseurs-kinésithérapeutes : annulation partielle par le Conseil d’État, bis repetita

Auteur : Alain MACRON

Ce document commente le texte : CE, n° 419585 : 10 juillet 2019

Alain MACRON

docteur en Droit, Centre européen d’Études et de Recherche Droit & Santé, université de Montpellier, masseur-kinésithérapeute, cadre de santé, expert près la cour d’appel de Montpellier

avenant illégalité restriction convention nationale des masseurs-kinésithérapeutes conventionnement annulation partielle