Sanction inédite des laboratoires pharmaceutiques pour abus de position dominante collective

Auteur : Mathilde CAYOT

Ce document commente le texte : ADLC, décision 20-D-11 du 9 septembre 2020 relative à des pratiques mises en oeuvre dans le secteur du traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

Mathilde CAYOT

Mathilde CAYOT est maître de conférences en droit privé, Corhis à l'université Paul Valéry Montpellier.

Thème : Économie/Comptabilité/Finances/Gestion

droit de la concurrence Sanction abus de position dominante concurrence abus de position dominante collective dégénérescence maculaire liée à l'âge DMLA