La dispensation de contraceptifs et contragestifs par le pharmacien d'officine : à l'épreuve de la clause de conscience

Auteur : Élodie GUILBAUD

La profession de pharmacien est, depuis quelques années, sujette à de véritables transformations. Son
exercice se diversifie toujours plus. Le rôle d’acteur de santé publique parfois oublié du grand public
est essentiel en matière de contraception. De par leur proximité et le capital confiance acquis auprès
des patients, les pharmaciens d’officine se trouvent en première ligne face à de telles demandes. Mais
ce lien étroit qui les unit au patient est fragile. Les vives réactions suscitées récemment par l’éventuelle
introduction d’une clause de conscience pour les pharmaciens en sont une parfaite illustration.

I. LA DISTRIBUTION DE CONTRACEPTIFS (PILULE CONTRACEPTIVE ORALE, PATCH,ANNEAU, PRÉSERVATIF) EN OFFICINE
II. LA DÉLIVRANCE DE CONTRAGESTIFS (PILULE DU LENDEMAIN, PILULE ABORTIVETELLE QUE RU 486) EN OFFICINE
III. LA CLAUSE DE CONSCIENCE DES PHARMACIENS À L’ÉTRANGER
IV. VERS UN DROIT DE PRIMOPRESCRIPTION DE CONTRACEPTION POURLE PHARMACIEN D’OFFICINE FRANÇAIS ?

Thème : Droit pharmaceutique et des produits de santé

pharmacien clause de conscience officine dispensation produits contraceptifs produits contragestifs