L’administration du vaccin antigrippal par le pharmacien d’officine : du projet à l’expérimentation

Auteur : Hélène LEHMANN

Traditionnellement dispensateurs mais également quelquefois prescripteurs du vaccin antigrippal, les pharmaciens d’officine de deux grandes régions françaises – l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle Aquitaine – voient leur rôle élargi à l’administration de ce vaccin. En effet, une expérimentation de
l’administration du vaccin antigrippal par les pharmaciens d’officine est prévue mais cette nouvelle mission est très encadrée : le décret et l’arrêté du 10 mai 2017 imposent des conditions strictes tant en matière de formation des pharmaciens que d’autorisation des officines, d’éligibilité des patients, de
consentement éclairé de ces derniers et de traçabilité des lots de vaccins administrés.

INTRODUCTION
I. LES MISSIONS TRADITIONNELLES RELATIVES À LA VACCINATION ANTIGRIPPALE : DISPENSATION ET PRESCRIPTION PHARMACEUTIQUES DU VACCIN

A. Dispensation pharmaceutique du vaccin
B. Prescription pharmaceutique du vaccin
II. UNE NOUVELLE MISSION RELATIVE À LA VACCINATION ANTIGRIPPALE : L’ADMINISTRATION PHARMACEUTIQUE DU VACCIN
A. Objectifs de l’expérimentation
1. Amélioration de la couverture vaccinale
2. Octroi d’une nouvelle mission aux pharmaciens d’officine

B. Contexte international et corpus juridique applicable en France
1. Des exemples étrangers de réussite de cette nouvelle mission
a. En Europe
b. En Amérique du Nord
2. Le cadre juridique français
a. Corpus juridique référentiel
b. Détail des dispositions
CONCLUSION
ANNEXE

Thème : Droit pharmaceutique et des produits de santé

pharmacien d’officine nouvelles missions expérimentation Nouvelle-Aquitaine vaccination antigrippale Auvergne-Rhône-Alpes