Point d'actualité sur les freins au développement des médicaments génériques en France

Auteur : Elisabeth BERTHET

Depuis leur entrée sur le marché français au milieu des années 1990, les médicaments génériques semblent souffrir d’une maladie chronique les empêchant de prendre un véritable essor. Le mal s’est aggravé en 2017 où, pour la première fois, le marché français des génériques est entré en récession. Ce constat intervient alors que jamais par ailleurs la nécessité de réaliser des économies afin de maintenir notre système de santé n’a été aussi impérative. Un bilan des difficultés rencontrées par les génériques s’imposait donc.

Entre raisons psychologiques et structurelles favorisant une méfiance ou, à tout le moins, un manque d’engouement à leur égard et raisons liées au blocage par les brevets, force est de reconnaître que les génériques en France ne manquent pas d’obstacles à surmonter.

I. LES RAISONS PSYCHOLOGIQUES ET STRUCTURELLES

A. Les composantes historiques de notre système de santé

B. Un manque d’engouement qui demeure

1. La méfiance des patients
2. Les réticences des professionnels de santé

C. Les biosimilaires

II. LE FREIN LIÉ AUX BREVETS

A. L’evergreening et le remplacement du produit initial par un produit de seconde génération

1. L’evergreening
2. Le remplacement du produit initial par un produit de seconde génération

B. La limitation des brevets III. CONCLUSION

Thème : Droit pharmaceutique et des produits de santé

médicaments brevet génériques substitution biosimilaire limitation licence d'office prescription sous dénomination commune internationale (DCI) evergreening