Enjeux éthiques reliés à l'égalité d'accès aux traitements de pointe : le resserrement des critères de sélection des candidats à la dialyse rénale

Auteur : Jocelyne SAINT-ARNAUD

Les personnes atteintes de maladie rénale chronique ou terminale nécessitent des traitements par dialyse. Plus leur volume augmente, plus les autres services hospitaliers sont pénalisés sur le plan budgétaire, ces traitements représentant un coût considérable. L'on comprend dès lors le choix difficile qui doit être fait consistant en la sélection des sujets qui pourront y avoir accès. Comme il s'agit d'un traitement conditionnant bien souvent le maintien de la vie, le débat quant aux critères de sélection des malades est éminemment sensible et pose d'importantes questions éthiques. En Amérique du Nord, des lignes directrices pour le traitement des malades ont été posées, mais par crainte des poursuites judiciaires, la priorité est accordée aux préférences du patient ou de son représentant légal, même si le choix final opéré ne peut que difficilement être libre et éclairé. L'avis du médecin, qui prendrait en compte le bénéfice réel de la dialyse en fonction de l'état de santé global du patient, devrait, nous semble-t-il, peser davantage.

Jocelyne SAINT-ARNAUD

Professeur titulaire, université de Montréal

Thème : Organisation des professions/Déontologie, Éthique médicale/Bioéthique

dialyse rénale égalité d'accès traitement de pointe