La collaboration médecins-juristes : l'exemple du rapport juridique LEGIBIO

Auteur : Emmanuelle Rial

La liberté est considérée comme un droit absolu. Appliquée à la recherche biomédicale, elle peut néanmoins donner lieu aux pires dérives, en témoignent les atrocités commises, au nom de la science, lors de la Seconde Guerre mondiale. Depuis, le législateur n'a eu de cesse de chercher un équilibre entre protection des personnes et recherche scientifique efficiente. La loi Huriet-Sérusclat constitue le premier texte organisant la protection des personnes se prêtant à la recherche par le biais d'une organisation en fonction du bénéfice attendu par le sujet. Le rapport LEGIBIO doit répondre aux questions relatives aux domaines d'application des règles qui prévalent en la matière, tout en permettant une étude comparative avec les principes existant dans les autres pays de l'Europe. Le recueil et l'analyse des textes de droit comparé, en plus d'être novateurs, s'inscrivent dans un processus d'alliance tout à fait opportun entre chercheurs et juristes .

Emmanuelle Rial

Juriste, doctorante, INSERM, unité 558

Thème : Éthique médicale/Bioéthique

recherche protection LEGIBIO