La recherche sur l'embryon humain in vitro - Variations sur le thème de l'interdit

Auteur : Jean-René BINET

Sur le plan thérapeutique, nul ne conteste le bien fondé de la recherche sur l'embryon humain. Les enjeux éthiques étant de premier ordre, la décision du législateur de maintenir son interdiction se justifie néanmoins. L'interprétation restrictive adoptée par le juge atténue largement ce principe d'interdiction. Il estime en effet que s'il est interdit de mener une recherche sur l'embryon, il n'est pas interdit d'effectuer des recherches sur les cellules souches embryonnaires pluripotentes. Le législateur infléchira sa position afin de ne pas nuire à la recherche, mais aussi pour tenter de parvenir à un équilibre entre les partisans et les détracteurs de ce type d'expérimentation. Il a ainsi instaurer une possibilité dérogatoire et temporaire de mener certaines recherches sur l'embryon humain in vitro, dont il n'est pas inintéressant de connaître les contours.

Jean-René BINET

Maître de conférences à la faculté de droit de Besançon CRJFC - Laboratoire de droit civil

Thème : Éthique médicale/Bioéthique

recherche embryon humain