Georges Vacher de Lapouge (1854-1936) aux origines de l'eugénisme

Auteur : Jean-Marie AUGUSTIN

La sélection systématique doit, selon Lapouge être au service d'une race eugénique, celle des Aryens, blonds aux yeux bleus. L'application de ses théories a conduit à la stérilisation de 60 000 américains à la fin des années 1930, parmi lesquels des délinquants, des épileptiques, des handicapés physiques et mentaux, des prostituées, des pauvres dépendants... Plus tard, Lapouge se satisfait de constater l'application politique et sociale du sélectionnisme par le parti nazi allemand. Les prémices de la fécondation in vitro seront dédiées à l'expansion de la race aryenne. Deux questions essentielles se posent alors : au nom de la science, peut-on tout dire et tout écrire ? La modification de l'homme, quelle que soit sa visée, ne doit-elle pas éveiller les consciences et appeler à la plus grande prudence ?

Jean-Marie AUGUSTIN

Professeur à l'université de Poitiers

Thème : Éthique médicale/Bioéthique

eugénisme selectionnisme