Pouvoir et santé. Regard critique sur une campagne

Auteur : Francine DEMICHEL

La réflexion sociale sur la santé attendue lors de la dernière campagne présidentielle n'a pas eu lieu. Ce constat est symptomatique de la crise traversant la politique contemporaine. La vie quotidienne devient un enjeu central et une place démesurée est accordée à l'émotion. Or, la compassion et l'empathie ne peuvent servir de principes fondateurs à une société. Force est de constater l'éviction progressive du conflit idéologique au profit d'une victoire de la communication, mettant en avant un narcissisme inopportun des candidats. Cette politique de l'apparence semble avoir éludé les véritables enjeux sociétaux. Il est essentiel de repenser l'identité politique de la santé et de rappeler que l'usager des soins n'est pas un consommateur dépourvu de valeurs civiques.

Francine DEMICHEL

Agrégée des facultés de droit, professeur à l'université Paris-VIII

Thème : Santé mentale et santé publique, Philosophie/Sociologie/Histoire, Culture générale/prépa concours

politique de santé campagne présidentielle insécurité sociale