La révision de la loi de bioéthique : une quête de légitimité sociale pour les détenteurs du pouvoir biomédical

Auteur : Christian BYK

Un constat doit être dressé: celui de l'inadaptation des lois bioéthiques à certaines pratiques de la recherche biomédicale. Dès lors, faut-il légiférer? Une pause dans l'interventionnisme législatif ne serait-elle pas opportune? Le Conseil d'État, rendant publique sa réflexion sur la révision des lois bioéthiques préconise une amélioration des textes existants en y intégrant des aménagements. En outre, la tenue des États généraux de la bioéthique rend compte d'une quête de légitimité sociale croissante. Doit-on se réjouir de cette possibilité donnée au citoyen de s'exprimer sur la révision programmée de la loi ou doit-on paradoxalement y voir un danger pour nos libertés? N'est-ce pas pour la puissance technoscientifique un moyen subtil de s'autoriser un contrôle sur nos vies au nom de principes éthiques que nous aurions approuvés?

Christian BYK

Magistrat, président de l'Association droit, éthique et science

Thème : Éthique médicale/Bioéthique

bioéthique états généraux