Approche multidisciplinaire de la vulnérabilité dans le contexte de l'urgence médicale

Auteurs : Jean-René BINET, Adrien CHOPARD-DIT-JEAN, Thibaut DESMETTRE, Christian GUINCHARD, Dominique JACQUES-JOUVENOT, Catherine PHILIPPE

Les lignes téléphoniques des centres 15 bénéficient d'un enregistrement de toutes les conversations dans un but principalement médico-légal (réponse aux réclamations et contentieux) ou pédagogique. Ce support représente un matériel qui offre la possibilité d'étudier de façon unique la relation entre un appelant et le professionnel (permanencier auxiliaire de régulation médicale ou médecin). Une évaluation de la réponse médicale donnée au cours des conseils téléphoniques par les médecins régulateurs auprès des patients appelant le centre 15 a été réalisée au service des urgences de Besançon dans le cadre d'une collaboration entre sociologues, médecins et juristes. Cette étude a pour but d'identifier les facteurs de vulnérabilité de la relation médecin-patient dans un service où plusieurs contraintes apparaissent : le temps, la distance, l'augmentation des appels... La vulnérabilité engendrée par l'urgence frappe tant les médecins régulateurs dans l'exercice de leur art que les patients dans l'expression de leur consentement.

Jean-René BINET

Professeur à l'université de Franche-Comté, membre de l'Institut universitaire de France

Adrien CHOPARD-DIT-JEAN

Major de promotion du master 2 droit privé général, faculté de droit de Besançon (année 2009-2010)

Thibaut DESMETTRE

Docteur en médecine et en sciences et mastérien de l'ESCP-EAP, médecin des hôpitaux, urgentiste, service d'accueil des urgences, SAMU 25, CHU de Besançon

Christian GUINCHARD

MCF HDR, directeur du LASA-UFC, université de Franche-Comté

Dominique JACQUES-JOUVENOT

Professeur de sociologie, UFR SLHS, directrice adjointe du LASA-UFC

Catherine PHILIPPE

Maître de conférences HDR, directrice du CRJFC

responsabilité consentement urgence centre 15 régulation médicale vulnérabilité