Des technologies émergentes et convergentes ? Un défi pour les juristes !

Auteur : Sonia DESMOULIN

Définir précisément les « technologies émergentes et convergentes » est une tâche ardue. Néanmoins,négliger la convergence technologique et les questions inédites qu’elle soulève serait une erreur. L’anticipation d’éventuels effets néfastes, directement causés par les innovations ou résultant de leur mauvaise diffusion ou mauvaise utilisation, constitue un enjeu majeur. Cependant, il faut aller plus loin et prendre la mesure du défi que vont devoir relever les juristes. L’originalité des questions posées tient à l’effacement des frontières que ces technologies provoquent. Du fait des connexions et des croisements qu’elles établissent, ces technologies émergentes et convergentes ne sont pas seulement susceptibles de pénétrer les barrières physiologiques : elles bouleversent les compétences, débordent les catégories juridiques et remettent en cause les cadres de pensée établis.

I. CE QUE SONT LES TECHNOLOGIES ÉMERGENTES ET CONVERGENTES
A. Le sens des mots
B. L’analyse de cas
II. CE QUE LES TECHNOLOGIES ÉMERGENTES ET CONVERGENTES FONT AU DROIT
A. De la capacité des solutions actuelles à répondre aux besoins
B. De la capacité des cadres de pensée juridique à fournir des réponses

Sonia DESMOULIN

Chargée de recherche au CNRS

convergence NBIC neurostimulation puce ADN biocapteur big data