Le dossier pharmaceutique : du DP patient au DP rupture, un formidable outil de santé publique créé par les pharmaciens

Auteur : Jean-Benoît DUFOUR

Le pharmacien dispose depuis quelques années d’un nouvel outil, le dossier pharmaceutique (DP), qui lui permet d’assurer une analyse pharmaceutique plus exhaustive. Il enregistre dans le DP les médicaments délivrés avec ou sans ordonnance médicale. La création d’un dossier pharmaceutique requiert l’accord ou le consentement du patient. Les données de santé à caractère personnel qui y sont contenues sont non modifiables par le dispensateur consultant. Seul le patient a un droit permanent d’accès et de rectification. Le dossier, qui peut être clôturé à la demande du patient, l’est automatiquement s’il n’a fait l’objet d’aucun accès pendant 5 ans.

I. UN CADRE LÉGISLATIF ET RÉGLEMENTAIRE
II. UN OUTIL MAJEUR DE L’ACTE DE DISPENSATION
III. UN OUTIL « MULTI-USAGES »

A. Ouverture et consultation d’un DP
B. Protection des données de santé à caractère personnel
C. Garanties de confidentialité
IV. EXTENSION DES MISSIONS DU DP
A. Ville-hôpital
B. « Interopérabilité » DP-DMP

Jean-Benoît DUFOUR

Jean-Benoît Dufour est Pharmacien-inspecteur de santé publique à l'ARS Bretagne. Il est également conseiller ordinal de l’Ordre national des pharmaciens.

confidentialité dossier patient protection des données personnelles