La génétique médicale à l’épreuve de l’éthique

Auteur : Didier LACOMBE

L’évolution de la génétique médicale pose de nombreuses questions éthiques. Ces questions concernent la prescription de tests génétiques, dans le cadre de l’examen des caractéristiques génétiques d’une personne, avec des difficultés autour de l’approche familiale et du risque de données incidentes. Le questionnement éthique se pose aussi en regard du diagnostic présymptomatique, du diagnostic prénatal et du diagnostic préimplantatoire. Enfin, les possibilités récentes de modification du génome refont poser les questions de prévention dans le domaine de la santé.

I. LES TESTS GÉNÉTIQUES
A. La prescription des tests génétiques
B. Le dépistage familial et l’information de la parentèle
C. Les tests génétiques en accès libre (autotests)
D. La découverte fortuite d’une anomalie génétique
II. LE DIAGNOSTIC PRÉSYMPTOMATIQUE
A. Personne majeure
B. Enfant mineur
III. LE DIAGNOSTIC PRÉNATAL
IV. LE DIAGNOSTIC PRÉIMPLANTATOIRE
V. LA CONSERVATION DE L’ADN ET LES BIOCOLLECTIONS
VI. LA MODIFICATION DU GÉNOME HUMAIN
CONCLUSION

Didier LACOMBE

Didier Lacombe est chef de service au service de génétique médicale du CHU de Bordeaux, laboratoire « Maladies rares : génétique et métabolisme », Inserm U1211. Il travaille également à l'université de Bordeaux, au centre de référence anomalies du développement et syndromes malformatifs SOOR.

diagnostic prénatal diagnostic préimplantatoire test génétique génome dépistage familial diagnostic présymptomatique