Dossier Vincent Lambert – Suite

Auteur : Gérard MÉMETEAU

Le tribunal administratif de Châlon-en-Champagne s’est prononcé le 31 janvier 2019 contre la suspension de la décision d’arrêter la nutrition et l’hydratation artificielle de Monsieur Lambert considérant qu’il y a obstination déraisonnable et que sa volonté de ne pas être maintenu en vie dans un tel état est établie.

Les lignes qui suivent ne constituent que la fin de la note dont les premières pages sont parues dans la RGDM 69/2018, p. 183 et s. Il s’agit – mutatis mutandis – de la suite du II. La décision après expertise.

Gérard MÉMETEAU

Gérard MÉMETEAU est professeur et directeur du Centre de droit médical à la faculté de droit de Poitiers. Il est co-directeur de la rédaction et fondateur de la Revue générale de droit médical, et directeur de la collection Thèses À LEH Édition. Il a été par ailleurs professeur invité aux universités de Mc Gill, Sherbrooke Pampelune et Buenos-Aires.

obstination déraisonnable expertise compétence volonté arrêt des soins