Les négociations conventionnelles sur les assistants médicaux et les CPTS : un levier en faveur de l’accès aux soins

Auteur : ANAELLE CAPPELLARI

Les négociations conventionnelles, qui s’inscrivent dans le cadre du plan « Ma santé 2022 », constituent un levier en faveur de l’accès aux soins. Elles ont débouché sur la conclusion d’un avenant à la convention médicale nationale, portant sur la création d’une nouvelle fonction d’assistant médical, et sur un accord conventionnel interprofessionnel en faveur du développement de l’exercice coordonné et du déploiement des communautés professionnelles territoriales de santé. Ces textes ont notamment eu pour objectif de déployer un système de financement pérenne. Malgré ses limites, cette évolution contribue au décloisonnement du système de santé français ainsi qu’au développement de l’interprofessionnalité et de l’exercice coordonné, suivant un mouvement déjà enclenché au sein d’autres pays.

I. LA RECHERCHE PAR LES PARTENAIRES CONVENTIONNELS D’UN MEILLEUR ACCÈS AUX SOINS
A. Par le déploiement des communautés professionnelles territoriales de santé
B. Par la création des fonctions d’assistant médical

II. LA RECHERCHE PAR LES PARTENAIRES CONVENTIONNELS D’UN FINANCEMENT PÉRENNE DU MEILLEUR ACCÈS AUX SOINS
A. La pérennisation du financement des communautés professionnelles territoriales de santé
B. La création d’un financement pérenne des fonctions d’assistant médical

négociations accès aux soins assurance maladie communauté professionnelle territoriale de santé Loi d'organisation et de transformation du système de santé assistants médicaux exercice coordonné Accord conventionnel interprofessionnel plan "Ma Santé 2022" Avenant n° 7 à la convention médicale