Une exigence universelle de consentement à l’acte médical

Auteur : Gérard MÉMETEAU

Le corps, avec l’esprit, fait l’Homme. Mais ce corps n’est pas tout-puissant. Pire, il est fragile. Dès lors, il faut le protéger et le soigner, les professionnels de santé s’y appliquent mais pour ce faire ils doivent intervenir sur la personne physique. Au delà des risques liés à l’acte médical se pose surtout la question du consentement du patient à voir son corps manipulé. Il est primordial de respecter, en conséquence, le consentement ou non à l’acte médical. Car l’oublier serait renier l’existence du patient en tant qu’Homme, et cette exigence, en éthique comme en droit, se trouve universellement reconnue.

I. L’AFFIRMATION
A. Les témoignages
B. Justification

II. LES DOUTES
A. Doutes quant aux titulaires des pouvoirs
B. Les illusions

Gérard MÉMETEAU

Gérard MÉMETEAU est professeur et directeur du Centre de droit médical à la faculté de droit de Poitiers. Il est co-directeur de la rédaction et fondateur de la Revue générale de droit médical, et directeur de la collection Thèses À LEH Édition. Il a été par ailleurs professeur invité aux universités de Mc Gill, Sherbrooke Pampelune et Buenos-Aires.

consentement acte médical universalité