Certificat complémentaire de protection : possibilité de rectification rétroactive de la date d’expiration du certificat