L’éthique des soins en milieu carcéral

Auteur : Catherine PAULET

Le droit de la santé est un pilier des droits de l’Homme. En ce qui concerne le droit à la santé des personnes détenues en France, il s’agit de donner accès à toutes les personnes détenues à des soins d’une qualité équivalente à ceux délivrés en population générale, sans discrimination. Ceci constitue aussi une garantie supplémentaire pour la prévention de la torture et des traitements ou peines inhumains ou dégradants. L’éthique est appliquée à la pratique médicale en milieu pénitentiaire et, elle est en quelque sorte, adossée à ce double défi. Au quotidien, le souci de soigner entre souvent en compétition avec les règles d’ordre impliquées dans la notion même de punition et inhérentes à l’institution carcérale en tant que telle. Il existe actuellement un dilemme éthique : il y a trop de malades en prison. Le phénomène ne concerne pas que la France, c’est une réalité européenne.

I. Le droit à la santé comme droit de l’Homme

II. Le droit à la santé des personnes détenues en France

III. L’éthique appliquée à la pratique médicale en milieu pénitentiaire

IV. Les dilemmes du quotidien de l’exercice en milieu pénitentiaire

V. Un dilemme éthique actuel majeur : trop de malades en prison, une réalité européenne

VI. Dans ce contexte, peut-on malgré tout soigner en prison ?

Thème : Santé mentale et santé publique, Éthique médicale/Bioéthique

Santé et prison (n°21)

15 €

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-4836

4 pages

Page 55 à 61