« Tel est pris qui croyait prendre »

Auteur : Caroline MASCRET

Ce document commente le texte : Sté Mylan c/ Sté Ipsen Pharma, Cass., 9 octobre 2012, 11-20.725,995

Caroline MASCRET

maître de conférences en droit pharmaceutique, faculté de pharmacie de Chatenay-Malabry

Thème : Santé mentale et santé publique, Économie/Comptabilité/Finances/Gestion

médicament générique publicité substitution comportement déloyal