Additifs alimentaires, le principe de précaution au service de la santé humaine

Auteur : Élise LAMARRE

Ce document commente les textes suivants :

  • A. du 17 avril 2019 portant suspension de la mise sur le marché des denrées contenant l’additif E171 (dioxyde de titane – TiO2), NOR : ECOC1911549A
  • ANSES, Avis relatif aux risques liés à l’ingestion de l’additif alimentaire E171, Saisine n° 2019-SA-0036

Élise LAMARRE

doctorante, Centre européen d’Études et de Recherche Droit & Santé, université de Montpellier, UMR 5815, juriste Primum Non Nocere

Thème : Santé mentale et santé publique

prévention fonds d'intervention régional offre de soins politique nationale de santé publique