L'avocat, menace pour l'exercice médical ?

Auteur : Alain GARAY

A mesure que la société s'éloigne de la morale commune, le recours au droit s'intensifie. Ce constat est d'autant plus vrai en matière médicale où la norme juridique tente de faire reculer la part d'ombre de nos devenirs biologiques et sanitaires. L'avocat s'est ainsi peu à peu affranchi des interdictions morales de mise en cause des médecins, affirmant son indépendance et se présentant comme porte-parole dans l'espace public politique. Si le phénomène de judiciarisation de la pratique médicale n'est pas contesté, il convient de le nuancer largement. L'intervention de l'avocat n'est pas si évidente qu'il n'y paraît et celui-ci rencontre dans la pratique de nombreuses difficultés, qu'elles soient conjoncturelles ou structurelles. L'exacerbation des discordances entre les avocats et les médecins favorisée par l'instabilité des solutions jurisprudentielles rend également compte d'une instrumentalisation funeste du droit.

Alain GARAY

Avocat à la cour d'appel de Paris, Délégué général des Rencontres d'Aix, " Médecine, Droit et Philosophie "

Thème : Droit médical

responsabilité médicale judiciarisation avocat