Pharmacie sur Internet : la mort « sans ordonnance » de l'officine ?

Auteur : Xavier MOINIER

Le pharmacien est un acteur de santé investi d’une mission de service public mais la réalité économique le pousse à être un dirigeant d’entreprise soucieux de la rentabilité de son activité. Aussi, les officinaux développent des stratégies commerciales offensives, allant jusqu’à proposer la vente sur Internet des médicaments non soumis à prescription obligatoire (sans ordonnance). Cette distribution multicanale remet en cause la spécificité de la pharmacie française fondée sur la déontologie et la bonne pratique officinale. Plus encore, le déploiement de l’automédication sur internet semble amorcer la fin du monopole pharmaceutique en banalisant l’acte de délivrance du médicament sans ordonnance et en entérinant la mise en concurrence des officines.

I. – Les fondements de l’offIcine remis en question par les pratiques commerciales des pharmaciens

II. – La vente des médicaments sur Internet : La fIn du monopole de délivrance
A. – Le rôle codifié du pharmacien
B. – L’absence de concurrence entre les officines nationales et européennes

Conclusion

Xavier MOINIER

Maître de conférences, faculté de sciences économiques Laboratoire CRIEF, EA 2249, université de Poitiers.

pharmacie concurrence Internet monopoles automédication vente libre