La volonté exprimée : sédation profonde, euthanasie et suicide assisté (Approche de droit comparé)

Auteur : Augustin BOULANGER

La volonté de mourir exprimée par le patient en fin de vie est un appel à l’accom- pagnement, à l’écoute et au soulagement des douleurs. De nombreux États dans le monde, à commencer par la France, ont décidé de développer les soins palliatifs qui offrent aux malades une prise en charge globale et un accompagnement. La prise en charge des douleurs est au cœur de cette démarche car la douleur étouffe, accable, emprisonne le patient, l’empêche de vivre pleinement les derniers instants de sa vie. D’autres États ont fait un choix différent en décidant de prendre au mot le patient. L’euthanasie ou le suicide assisté seraient une réponse nécessaire aux affres de la mort et à la vision insoutenable de sa propre déchéance. Bien que minoritaires, ces États nous invitent à réfléchir sur la dignité de la personne, sur la liberté de choisir le moment de sa mort et, plus généralement, sur les moyens en présence permettant de remédier efficacement à la souffrance des malades en fin de vie. Le présent article se propose d’analyser la façon dont les législations étrangères répondent à la volonté exprimée par le patient de mourir.

I. La volonté humaine contrainte par la souffrance : le désir de mort

A. Le domaine

1. La souffrance du sujet

2. Le sujet souffrant

B. Le régime

1. Le contrôle a priori

2. Le contrôle a posteriori

II. La volonté humaine éprouvée par l’imminence de la mort : le soulagement des souffrances

A. La prohibition de l’acte euthanasique

1. Les causes de la prohibition

2. Les conséquences de la prohibition

B. La prise en charge des douleurs

1. Les soins ordinaires

2. Les soins extraordinaires

Augustin BOULANGER

Augustin BOULANGER est doctorant à Aix-Marseille Université, LDPSC (EA 4690) et doctorant CIFRE au centre de soins palliatifs « La Maison » (Gardanne).

Thème : Droit médical, Droits des patients et usagers, Éthique médicale/Bioéthique, Droit international,européen et comparé de la santé

Mort et droit de la santé : les limites de la volonté (n°23)

15 €

Fiche technique

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISSN : 2427-4836

17 pages

Page 101 à 118