Santé, religion et laïcité (n° 13)

Auteurs : Amanda DUBUIS, Naïma HAOULIA

Sous la direction de : Antoine LECA

Santé et religion ont toujours eu un long cheminement commun dans notre ère de civilisation. L’exercice des professions de santé est historiquement très lié à l’Église catholique. C’est l’Église qui a créé notamment les Hôtels-Dieu et les maladreries. C’est également l’Église qui a fondé la quasi-totalité des plus anciennes universités et réglementé l’exercice et la déontologie médicale, avec par exemple l’idée d’une importance particulière au service des pauvres, ou l’anargyrat, l’exercice gratuit pour les indigents. Mais la sécularisation progressive du système de santé a modifié cette situation initiale.

Depuis la loi du 9 décembre 1905, l’État (et les services publics) est devenu laïc et ce lien s’est rompu. Mais le système de santé n’en est pas moins tenu à la neutralité religieuse et au respect des croyances. Comment concilier ces deux exigences ? Comment y parvenir avec la diversité religieuse d’aujourd’hui sans introduire une discrimination entre les confessions ? Et tous les soins médicaux sont-ils religieusement neutres ?

Le CDSA s’est efforcé – entre juristes de convictions philosophiques très diverses – d’esquisser des réponses possibles et d’éclairer ces
réflexions à la lumière du droit comparé.

Antoine LECA

Antoine Leca est agrégé des facultés de droit, professeur à l’université Paul Cézanne d’Aix-Marseille et directeur du CDSA (EA n° 3242).

Thème : Droit des établissements de santé, Droits des patients et usagers, Philosophie/Sociologie/Histoire, Culture générale/prépa concours

Santé, religion et laïcité (n° 13)

32 €

Fiche technique

Parution numérique : décembre 2011
Version imprimée publiée
en septembre 2011

Les cahiers de droit de la santé

Support : Numérique

ISBN : 978-2-84874-345-5

ISSN : 2427-4836

Format : 160x240 mm

334 pages